Date rectifiée suite à un problème technique du journal "LE MONDE" :

 

Dans le supplément du journal "Le Monde" du week-end (26-27 nov) ( 3 - 4 décembre) paraîtra une longue présentation du BSJ (un journaliste et deux photographes sont venus de Paris faire leur enquête sur place).

 

Si vous êtes intéressé par l'article, Il est judicieux de réserver un exemplaire du journal à l'avance auprès d'un libraire.

 

Hommage de l’AFU à Bohdan, Membre du Comité de l’Association.

  

Une discussion avec Bohdan correspondait à l’ouverture d’une fenêtre sur le monde : un vent nouveau vous enveloppait, un éclairage nouveau se plaquait sur les êtres et les choses. On se sentait en présence de quelqu’un, riche d’expérience, plein de tact et de retenue. Il se contentait de lancer des idées innovantes sans les imposer. Le deal était le suivant : je propose, mais vous disposez de toute votre liberté pour appliquer certaines recommandations ou pas. Si vous n’en faites aucun cas, je ne serai pas fâché pour autant. Bohdan, un chevalier servant.

Bohdan était fier d’appartenir à la grande famille ukrainienne. Il avait conscience qu’il lui devait beaucoup. En premier lieu toute sa sensibilité artistique. Son accordéon était son inséparable auxiliaire qui lui permettait d’amplifier et de répandre sa bonne humeur permanente. Sa modestie lui interdisait trop d’allusions aux artistes parisiens de renom qu’il lui arrivait de croiser. Il savait à merveille créer une ambiance détendue où les sourires illuminaient les visages et les refrains couraient sur toutes les lèvres.

Bohdan avait fait sienne la tragédie du BSJ. Il se sentait solidaire du sort réservé aux siens. Son intérêt et son investissement pour la cause défendue par l’AFU relevaient dès lors d’un devoir moral auquel il ne pouvait se soustraire. Il savait que tout homme a droit à un traitement humain quels que soient sa nationalité, sa religion ou son degré social. Ce droit ne peut être aliéné et il faut veiller à son application – même à titre posthume – pour ceux qui en auraient été privés. Bohdan tu étais engagé sur tous les fronts pour faire émerger une humanité plus joyeuse, plus heureuse et plus fraternelle.

Merci Bohdan, pour toutes ces leçons données, merci pour ton exemplarité.

Metz, le 14.11.2022

Les VP de l’AFU

 

L' AG  de l'AFU s'est déroulée le 14 octobre 2022 devant une assemblée d'une soixantaine de personnes, le Président de la Com/Com du Pays Boulageois et de la Houve, les maires de BOULAY et de DENTING ayant accepté l'invitation de l'AFU.
 
L'ancien Président de l'AFU, s'est longuement expliqué sur sa non représentation au poste de Président.
 
Puis, toute son intervention démontre que nous sommes en porte-à-faux sur un seul point : laisser carte blanche à la commune de DENTING pour ses projets sur un terrain qui lui appartient (le Camp du Ban Saint-Jean).
 
La prochaine réunion de comité doit reprendre ce point et comme le demande l'AG un vote à partir d'un questionnaire adressé aux adhérents à jour de leur cotisation pourra être pris en compte par le futur comité directeur de l'AFU.
 
 
Pour voir l'article publié dans le Républicaine Lorrain, cliquer ici
 

 

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès de notre collègue HORISZNY BOHDAN du comité de l'AFU.

Il restera pour nous un homme aux capacités d'ouvertures et de dialogue avec lequel les discussions étaient toujours possibles, jamais figées.

 

A sa famille, l'AFU présente ses condoléances émues et sincères.

 

Nous lui rendrons un dernier hommage en la chapelle du Grand séminaire à Metz, ce jour 14 novembre à 14h.

 

Décès d'Anatole Silbernagel

 

 

L'Association Franco-Ukrainienne vient de perdre son Fondateur en la personne d'Anatole SILBERNAGEL, décédé ce jeudi 15 septembre 2022.

 

Président honoraire de l'AFU depuis 2013, il est à l'origine de la création de l'AFU en 2004 en étant le premier Président.


Il était aussi Président de la paroisse orthodoxe ukrainienne autocéphale de l'Est de la France.


Toute sa vie il aura lutté pour faire du Ban Saint-Jean un lieu de Mémoire.
L'AFU "perd un bras armé" et son premier adhérent.

 

Nous présentons à Lucie son épouse, à toute sa famille et ses amis Ukrainiens, nos plus chaleureuses condoléances.

Nous nous réunirons à Nivange, au temple protestant, le 20 septembre à 10h30 pour lui rendre un dernier hommage.